Non classé

Stérilet et protections menstruelles, comment me décider ?

Je porte ou je souhaiterai porter un stérilet. Quelles sont les protections périodiques indiquées pour vivre mes règles sereinement et sans danger ?

Le stérilet, qu’est-ce que c’est ?

Le stérilet est le moyen de contraception féminine le plus utilisé au monde. À ce titre, il est même recommandé par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) !

Ce petit dispositif de 3 cm est aussi connu sous le nom de DIU (Dispositif Intra-utérin). Il est en forme de « T » et se place dans l’utérus. Vous pourrez ne plus penser à votre contraception pendant 3 à 5 ans. Deux déclinaisons sont possibles: en cuivre (sans hormones) et avec hormones (diffusion en continu).

En France, il s’agit du second contraceptif féminin le plus utilisé. La sécurité sociale le rembourse à 60 %. Il est économique (30 euros à l’achat) et durable. Il peut être une bonne solution pour les personnes qui ne veulent pas avoir à se soucier de leur contraception au quotidien. S’il est bien posé, on ne le sent plus et on peut même l’oublier. Si vous ressentez une gêne, contactez un professionnel de la santé qui saura vous aider.

Est-ce pour tout le monde ?

Si vous avez des règles douloureuses ou des ménorragies, évitez le stérilet car il accentue les douleurs et le flux. Si vous êtes atteinte d’endométriose, seul le stérilet hormonal vous sera proposer afin de bloquer totalement les règles. Cependant, comme la pose étant souvent douloureuse, rare sont les femmes qui le portent mais ce n’est pas contre indiqué. Découvrez des super conseils pour mieux gérer les douleurs de règles par ici.

Parlez de vos douleurs et de votre syndrome prémenstruel à un médecin pour savoir si cette méthode de contraception est adaptée.

Également, prenez le temps de bien vous renseigner à son sujet. Certaines choses restent encore sous silence à son propos, comme les contractions provoquées lors de sa pause.

Le plus important en matière de contraception, c’est de vous assurer qu’elle vous convient. Car le choix de votre méthode de contraception est vaste et libre : pilule, diaphragme, implant…pour ne citer qu’elles, alors n’hésitez pas à chercher ce qui vous convient le mieux.

Quelles protections menstruelles choisir quand je porte un stérilet ?

Vous n’avez peut-être même pas envisagé de changer l’utilisation de vos protections périodiques.

Après tout, le stérilet se trouve dans l’utérus. Les protections périodiques ne sont en contact qu’avec la vulve pour les protections externes (serviettes et culottes menstruelles) ou le vagin pour les protections internes (tampons, cups menstruelles…), pas de raison de changer vos habitudes, non ? Rien n’est moins sûr…

Stérilet et cup menstruelle, y a-t-il un véritable danger ?

Beaucoup d’articles récents alertent sur les risques de déplacement du stérilet, voire d’expulsion lors de l’utilisation de cup menstruelle. Restez prudente même si le lien scientifique entre les deux n’a pas vraiment été établie.

Attendez environ trois cycles après la pose du stérilet avant d’utiliser à nouveau la cup menstruelle. Il s’agit du temps d’adaptation recommandé par le corps médical pour s’habituer au stérilet et être sûr qu’il est bien positionné.

Passé ce délai, si vous décidez d’utiliser la cup, faites attention à ne pas la positionner trop loin dans le vagin. Cela afin qu’elle ne touche pas les fils du stérilet qui dépassent du col de l’utérus.

Lors du retrait de la cup, il faut éviter « l’effet ventouse ». Pensez à pincer la cup avec ses doigts pour laisser passer un peu d’air avant de tirer dessus.

Après le retrait de la cup, vous pouvez vérifier que les fils n’ont pas bougé avec vos doigts. Si quelque chose vous parait anormal ou en cas de doute, n’hésitez pas à aller consulter.

Y a-t-il le même risque avec les tampons ?

Non, car contrairement à la cup, il n’y a très peu de risques de retrait du stérilet en même temps que le tampon, car il n’y a pas « d’effet ventouse ».

Si le tampon peut vous paraître très pratique, il souffre néanmoins de différents inconvénients. Par exemple, les femmes qui portent des stérilets hormonaux et qui se retrouvent avec des règles très peu abondantes peuvent ressentir de l’inconfort lorsqu’elles portent un tampon. En effet, le tampon va absorber l’humidité du vagin et la sensation de sécheresse peut être désagréable.

Pourquoi privilégier, tout de même, les protections externes ?

Il faut garder à l’esprit que les tampons, comme la cup, sont des protections internes. Or celles-ci augmentent les risques d’infections. En effet, elles créent un milieu anaérobie dans le vagin (sans oxygène) ce qui favorise le développement de bactéries plus rapidement qu’avec des protections externes.

D’autre part, même si le stérilet n’augmente pas en soi le risque d’infection, il augmente la probabilité de transmission des bactéries du vagin à l’utérus. Cela est possible, car il est positionné à la fois dans l’utérus (dispositif en T) et dans le vagin (fils permettant le retrait). Alors, si une infection se déclare dans le vagin il y a plus de risques qu’elle gagne plus aisément la cavité utérine. Afin de minimiser ce risque, il s’agit donc de rester prudent sur le choix des protections à utiliser lorsque l’on porte un stérilet.

Se tourner vers des protections externes qui respectent des standards biologiques ?

Privilégiez les protections externes comme les serviettes hygiéniques ou les culottes menstruelles.

Pour un maximum de confort, et un minimum de risque infectieux, il s’agit de privilégier les marques bio et transparentes sur leur composition.

En effet, les protections hygiéniques jetables renferment de nombreuses substances nocives comme des perturbateurs endocriniens. Il s’agit de substances externes à notre corps, que nous inhalons, ingérons ou portons, comme les phtalates ou les dioxines, (déclarées néfastes par l’OMS !) qui vont perturber le fonctionnement de nos hormones dans le corps et peuvent affecter entre autres les facultés reproductrices. Le problème majeur, c’est qu’on en retrouve dans de nombreux tampons et serviettes, mais rien dans la loi n’oblige les fabricants de protections périodiques à dévoiler leur composition… Et de ce fait, il est très difficile d’acheter des protections jetables en pleine conscience des risques que cela peut avoir.

Alors n’hésitez pas à opter pour les protections biologiques. La composition est le plus clair possible.

Enfin, si vous avez un stérilet ou un flux particulièrement abondant, privilégiez les produits spécialement conçus pour les flux abondants. Prenez la culotte Lunéa de LilY Basic (flux très abondant et en coton biologique, hypoallergénique et sans perturbateurs endocriniens !). Vous avez la garantie de vivre des règles sereinement, stérilet ou non !

1 commentaire

  1. SCOPPETTA a dit :

    Super texte, très intéressant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bonjour et bienvenue !Abonnez-vous à notre LilY Letter et recevez des offres en avant première

En cliquant sur Je valide, vous recevrez la LilY letter.

X